/* */
INCROYABLE! Le Bonus Betclic passe à 100€ au lieu de 20€ !  Cliquez ici pour bénéficier de cette offre 

Premier League, 28e journée : Arsenal n’y arrive toujours pas !

Décidément cette équipe d’Arsenal n’est pas capable de tenir un résultat et a montré de fortes lacunes défensives face à Tottenham, lors de la 28éme journée du championnat anglais.

Ce Mercredi 20 Avril 2011, tout avait pourtant bien commencé pour les Gunners, malgré le fait de jouer à l’extérieur à White Hart Lane contre les Spurs.

En effet, dés la 5ème minute de jeux, suite à une passe de génie de Sces Fabregas, Theo Walcott se retrouve face à face avec Gomes (le portier de Tottenham) et le trompe d’un somptueux plat du pied.

Seulement voilà, Tottenham aussi est venu avec des envies offensives et Raphael Van Der Vart rend la politesse aux hommes d’Arsène Wenger seulement une minute plus tard. Une passe en profondeur de Modric, elle aussi très belle, atteint le néerlandais qui dépasse Abou Diaby et frappe en force. On se dit que cette réponse immédiate des hommes de Harry Redknapp va calmer les ardeurs des visiteurs.

Pourtant à la 12ème minute, c’est Samir Nasri, le jeune international tricolore qui trouve le chemin des filets. Sa frappe croisée crucifie littéralement Gomez, il est vrai, masqué par Dawson et Assou-Ekotto.

A ce moment crucial du match, on se dit que les Gunners ont un contrôle complet sur le déroulement de opérations et qu’ils vont réaliser un exploit. Le prochain but et d’ailleurs encore pour eux. Walcott va se jeter sur une balle qui traîne dans la surface pour faire un magnifique centre en lobant les défenseurs des Whites et qui atterri pile sur Robin Van Persie. Celui-ci reprend la balle une première fois en effectuant une tête qui atterri en plein sur Gomez puis une deuxième fois par une reprise du pied qui trouve le chemin des filets (3 à 1 pour Arsenal, tout le monde pense que les jeux sont faits !).

Mais voila, ce match est fou, et Arsenal ne va avoir deux buts d’écart au tableau d’affichage que pour 3 minutes seulement !

Juste avant la mi-temps, c’est Huddelstone qui entame une remontée héroïque pour les Spurs grâce à un but sublime frappé à ras de terre à la limite de la surface de réparation, Szczesny ne pouvant rien faire.

Très souvent cette saison, c’est Arsenal qui a donné le bâton pour se faire battre. Ce match ne fera pas exception avec Szczesny qui commet à la 69e une faute dans sa surface de réparation : le penalty sera transformé par Raphael Van Der Vart (3 à 3 !)

Arsenal laisse définitivement Manchester United leur ravir le titre et voit même Chelsea vainqueur de Birmingham leur passer devant. Les Gunners sont troisième à égalité de points avec Chelsea et à 6 longueurs des Red Devils.

Articles similaires