/* */

Quelle cote choisir? Comment trouver un Valuebet sur un pari au football ?

Voilà bien la question que tout internaute se pose lorsqu’il s’agit de parier sur une compétition au football :

Sur quoi parier ? Sur quel championnat, sur quelle équipe ? Quel type de pari vous convient-il le mieux ? Quelle cote choisir parmi celles proposées par les bookmakers?

Les anglo-saxons, toujours pragmatiques, utilisent le terme de ValueBet, le pari (Bet) qui vous apporte de la valeur (Value) pour votre mise.

En d’autres termes, un Valuebet est tout simplement une bonne affaire pour vous (et à contrario, surtout pas pour votre bookmaker !).

Apprenons à comprendre et à trouver ces cotes intéressantes, ces Valuebets dans l’univers très variés des paris sportifs.

Comprendre ce qu’est un Valuebet ? Une bonne aubaine pour parier efficacement !

Il vous est certainement arrivé, de retour d’une foire à la brocante ou d’un marché aux puces, d’avoir déniché ‘une bonne affaire’. L’objet que vous avez acquis ayant été payé à un prix inférieur à sa valeur réelle, vous avez donc bénéficié d’un bon rapport qualité/prix pour cet objet.

Et bien, c’est la même chose avec un Valuebet. La cote que vous allez choisir pour placer votre pari présente, selon vos critères, un bon rapport qualité/prix.

Oui, mais alors, comment estimer la qualité et le prix d’une cote ?

• Pour le prix, c’est assez facile, c’est le montant de la cote (plus la cote est élevée, plus votre gain espéré sera important).
• Pour la qualité, c’est plus complexe et on parlera plutôt de probabilité d’occurrence, ou pour être exact, de différence d’appréciation entre vous et le bookmaker sur la probabilité de réalisation de l’événement sur lequel porte la cote.

Le mieux est de prendre un exemple avec les pronostics de Bwin, formulés en Juin 2011, pour le vainqueur de la Ligue des Champions 2011/2012.

Exemple de Valuebet avec les cotes de Bwin sur la ligue des champions 2012

Pronostics de l’opérateur Bwin sur le vainqueur de la ligue des champions en 2012

Avec une cote de 3, Barcelone, sortante du titre, est ultra-favorite. Elle vient de remporter haut la main, l’édition 2011 et bénéficie de tous les oracles positifs.

Pensez-vous que parier 10€ sur le Barca soit une bonne solution, 1 an avant la compétition ?
Tout d’abord, avec 10€, votre espérance de gain sur ce pari long terme n’est que de 30€ et il peut se passer beaucoup de chose d’ici le 19 Mai 2012 ?

Quelque soit la notoriété de Barcelone vue de mi 2011 (et Dieu sait si elle n’a jamais été aussi haute !), parier sur le Barca, vainqueur de la Ligue des Champions 2011, n’est pas un Valuebet, en tous cas pas pour l’instant.

De la même façon, pensez-vous que parier sur l’OM avec une cote de 41 soit un Valuebet intéressant ?
Didier Deschamps ayant beau être confirmé dans ses fonctions d’entraineur, pour que Marseille puisse se hisser à ce niveau de compétition en Champion League , il faudrait que le club phocéen puisse bénéficier de moyens financiers hors de sa portée( son budget est toujours de 5 à 6 fois moins important que les 4 premiers budgets mondiaux).
Investir ne serait-ce que 0,5 € sur l’OM semble donc une perte d’argent assurée.

Alors me direz-vous, ils sont ou les Valuebets ? Et bien, comme bien souvent, juste après les challengers immédiats. Il ne vous a pas échappé que l’Inter Milan, vainqueur de l’édition 2010, avait une cote de 15, soit 5 fois plus élevée que celle du Barca.

Et bien, à ParierFootball.com, nous pensons que cette cote n’est pas ‘méritée’ pour un club qui a su rebondir à de si nombreuses occasions. Sa méforme de 2011 ne doit pas autant entacher ses chances de succès en 2012. Notre analyse diffère donc de celle du bookmaker Bwin et nous pensons que nous avons affaire à un Valuebet.

Autrement dit, nous pensons que le rapport qualité/prix du choix ‘Inter Milan‘ est excellent. Côté ‘qualité’, nous estimons en effet que la probabilité de l’Inter de gagner la ligue des champions 2012 est supérieure à celle affichée par le bookmaker Bwin et côté ‘prix’, nous pensons que le montant à payer est faible (car cote de 15 élevée).

Dans le cadre d’une stratégie de pari long terme, miser 2€ par exemple sur Inter Milan en Ligue des Champions 2012(pour un gain espéré de 30€) est donc une bonne affaire, un Valuebet en anglais.

Valuebet : Entre le bookmaker et vous la compétition est ouverte !

Comme il doit équilibrer ses comptes en permanence (Mises des joueurs – Marge et taxes= Gains restitués aux gagnants), le bookmaker n’a qu’un objectif, avoir les meilleurs pronostics et donc trouver les cotes les plus justes.

De votre côté, vous n’avez qu’une seule envie, gagner le plus souvent possible en choisissant les Valuebets les plus avantageux.

Entre vous et le bookmaker, s’engage donc une compétition qui pourrait s’apparenter à un combat inégal entre David et Goliath !

Mais détrompez vous, vous avez quelques cordes à votre arc :

• Si le ‘classique 1N2’ et le ‘Plus ou Moins de X buts marqués’ sont les plus analysés par les bookmakers, les autres types de pari sont moins suivis et échappent parfois à la vigilance des analystes. En étant attentif, surtout pendant la phase de pari en direct ou tout bouge très vite, il vous sera possible de trouver des valuebets qui auront échappés au scanner des outils de corrélation des bookmakers. Sachez faire feu de tout bois !

• S’il vous sera difficile de trouver des valuebets sur des matchs hautement médiatisés, comme sur un classico Barca-Real (ou tous les meilleurs experts de la planète contribuent à l’élaboration des cotes), vous pouvez très bien être mieux informé que les bookmakers sur un match ‘secondaire’ comme celui opposant, par exemple, 2 équipes de Ligue 2 en fin de classement. De plus, si vous être proche d’un club, vous pouvez détenir des informations de dernières minute dont ne dispose pas tel ou tel opérateur.

N’hésitez pas à vous inscrire chez les jeunes bookmakers (France-Pari, Unibet,..) ou des opérateurs ésotérique sur le marché français (PartyBets) qui n’ont pas la puissance de frappe des locomotives installées (Bwin, PMU,..). C’est une donnée que l’on ne trouve pas sur le Web et qui est pourtant frappée au coin du bon sens. Plus le bookmaker est inexpérimenté sur un marché donné, plus vous aurez de chance de déceler des écarts d’appréciation (Valuebet) entre ses pronostics et la réalité objective sur tel ou tel match de foot. C’est une des raisons (fondamentale de notre point de vue) pour laquelle les ‘meilleurs’ bookmakers ne sont pas exclusivement les leaders du marché.
Dans notre classement, le terme ‘meilleur’ doit être compris comme étant le (ou les) bookmaker(s) chez qui vous aurez le plus de chance de trouver des Valuebets et donc de faire fructifier votre capital de joueur.

Comment trouver des Valuebet devrait donc être la préoccupation principale du parieur qui veut faire la différence sur le long terme en choisissant les ‘bonnes affaires’ parmi l’offre des bookmakers. Les cotes les plus intéressantes et les écarts d’appréciation sur les pronostics de foot seront plus fréquents chez les nouveaux opérateurs et sur les matchs de deuxième rideau et de fin de tableau. Que ce soit pendant la phase d’avant-mach ou pendant la phase en live (valuebets plus fréquents), sachez exploiter ces faiblesses de votre bookmaker à votre avantage.